2016-2018, Métissages propose d’améliorer la qualité de vie des villageois de Kouenou par la construction d’une piste, l’électrification solaire du village, l’installation de latrines sèches, de poubelles et de panneaux de signalisations.

Nous avons découvert ce village grâce à l’association Ablakossi qui soutient le village de Kouenou depuis 2004.

 

Les besoins

Situé à 45 km de Lomé, le village de Kouenou, qui depuis toujours, a vécu principalement de la pêche, subit une reconversion forcée suite à l’effondrement de la digue. La lagune s’appauvrit et les poissons repartent vers l’océan. C’est un coup dur pour la région qui ne reçoit aucune aide, ni du chef canton, ni du gouvernement. Et ce d’autant plus pour ses villageois qui doivent s’orienter vers de nouvelles activités pour subvenir à leurs besoins.

Une équipe de Métissages ainsi que trois ados et un adulte sont partis en juillet- août 2016 pour participer à la réalisation de 3 projets. Nous avons pu participer à la fabrication des briques, aux travaux de maçonnerie pour les toilettes sèches ainsi qu’aux installations électriques. Nous avons mis en place un atelier peinture avec les jeunes du village pour la réalisation de poubelles « vaches » et la rénovation du panneau d’arrivée au village.

Nous avons également créer l’association A.M.E.D.I.K. (Association Métissages pour l’Entretien et le Développement des Installations de Kouenou), gérée par un comité de villageois. Les buts consistent à récolter un petit impôt auprès des villageois servant à l’entretien et à la réparation des diverses installations mises en place par Métissages, ainsi que pour payer le salaire d’Amé, responsable « Entretien » de Kouenou. L’avantage de cet impôt est d’éviter que le matériel ne soit abandonné lorsqu’il ne fonctionne plus.

Le voyage fut rempli de belles rencontres et très fort en émotion !

Projet d’installation d’énergie solaire

La zone n’avait pas d’alimentation électrique ni de ressource d’énergie. Ce manque limitait fortement les activités au sein du village. Ces installations améliorent déjà le quotidien des habitants au niveau sanitaire, sécuritaire et étend leur autonomie en élargissant les domaines d’activités à Kouenou, tout en privilégiant le développement durable.

Toutes les installations sont solaires. Nous avons mis en place 5 lampadaires dans la rue principale de Kouenou et électrifié toutes les maisons, les cours, les commerces et l’école du village. 210 ampoules led et 50 panneaux solaires ont été installés. Ces travaux ont été merveilleusement effectués par Honoré Avla Amagli K.

Nous avons vécu des moments très forts lorsque nous avons allumé tout le village à la fin de notre séjour. Les villageois ont fêté l’électrification de Kouenou durant deux nuits!

Projet de construction de latrines sèches

La construction des latrines sèches par les maçons du village et en collaboration avec les associations To Go To Togo et Duanenyo, a permis de sensibiliser la population à la pollution des sols et de son impact sur les maladies. De plus l’engrais obtenu par ce système est utilisé par les nombreux maraîchers de Kouenou ou revendu.

Nous avons construit 5 latrines sèches grâce à notre maçon du village Lossou Waekossou. Ce dernier a suivi une formation d’une semaine avec l’association « Duanenyo » concernant la construction de ces installations. Il a ainsi pu superviser les chantiers et transmettre à son équipe son savoir-faire. C’est un projet nouveau dans la région, mais nous avons pu constater que les villageois se familiarisent très bien à ce nouveau système. La demande de construire davantage de latrines dans le village est forte.

Ayant constaté que l’utilisation et l’entretien fonctionnent bien, nous avons lancé un financement participatif qui nous a permis de récolter des fonds pour l’installation d’une dizaine de latrines supplémentaires. Celles-ci ont été réalisées durant les mois de mai à juillet de cette année.

Décembre 2017

Vu la forte demande, une équipe de 10 personnes est partie pour la construction des dernières latrines sèches et évaluer le bon fonctionnement des installations misent en place 2016.

Cela fait un total de 25 latrines misent en place depuis 2016 à Kouenou. Le bilan est très positif. La gestion sur place des différents aménagements est très satisfaisante et l’utilisation des infrastructures est forte.

Projet de construction d’une piste entre Kouenou et Aného

Les routes et pistes qui font le lien entre la ville d’Aného et le village de Kouenou étaient chaotiques et le voyage onéreux pour les habitants. La lagune qui longe le village complique les accès aux pistes et aux routes, demandant de faire un grand détour.

Grâce à cette piste de 1,6 km entre ces deux régions, les femmes mettent actuellement 7 min. au lieu de 45 pour se rendre au grand marché d’Aného et pour un coût moindre. De plus, cet accès constitue une source de revenu pour Kouenou, car elle permet à deux bateliers du village de faire traverser les villageois de la rive à la piste. L’argent encaissé lors de la traversée, sert à payer les bateliers et est utilisé par l’association A.M.E.D.I.K pour l’entretien de la barque.

Installation de poubelles dans le village

Lors du 17ème Festival Métissages, un stand smoothies, tenu par des bénévoles partant avec nous à Kouenou, a permis de financer un atelier peinture avec les jeunes du village. La réalisation de 7 poubelles «vaches» et la rénovation du panneau d’arrivée au village ont été effectuées durant cette activité. Suite à la mise en place des poubelles dans le village, un ramassage des déchets par les habitants et des membres de Métissages a été organisé. Les enfants, sensibilisés durant l’atelier, se reprennent entre eux pour que chacun utilise les poubelles et un ramassage régulier est effectué autour de l’école par leur soin.

Ces trois projets ont été coordonnés par Mr. Têko Klousse-Gogo, enseignant du village, qui s’investit énormément pour Kouenou. MERCI à lui.